• Inertie


    vendredi 11 avril 2014



    Le sol est jonché de restes de travaux investis sans résultat. Les feuilles blanches tapissent le sol de cette pièce censée être mienne, si bien qu'il est impossible d'avancer.



    J'ai observé, j'ai attendu, j'ai travaillé, j'en ai voulu, les résultats sont éparpillés au sol.
    Il n'y a plus de routes. Elles ont été coupées, elles ont été détruites en plein élan. Ou plutôt mon élan a été brisé par les routes des projets menant à la réalisation de l'existence.
    Les mots et les larmes ne viennent plus.


    Je crois commencer à comprendre les raisons fondamentales de l'injustice de nos existences.
    Les actes et la détermination ne suffisent pas.



    Immobile sur le sol rempli de passés et de présents douloureux.
    Je deviens statue poussiéreuse de mes rêves brisés.

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :