• Pause

    Juste pour vous prévenir que pendant que nous coulions des jours tranquilles, peinards, (comme si), Lindsey Stirling nous a pondu un nouveau chef d'œuvre.

    Je ne trouve pas les mots pour décrire. Ça ne se décrit pas. 

    Voilà.

    Je remarque l'obstination de mon inspiration à toujours venir aux moments où il le faut le moins.

    Sur ce je vous laisse, j'espère que vous allez bien, et m'en vais rédiger mes TREIZE LETTRES DE MOTIVATION (ce n'est pas une blague), bonne soirée.

    Eldalis

    PS : au fait j'ai écrit un article pour Le cinéma est politique, un site génial et hyper intéressant que je vous recommande !


  • Commentaires

    1
    Mardi 21 Avril 2015 à 00:17

    Aaaah Lindsey Stirling. Cette femme-là est tout de même foutrement talentueuse. Je me rappelle que tu avais déjà posté une vidéo d'elle, et que même si j'avais beaucoup aimé, elle ne m'avait pas marqué plus que ça... Jusqu'à que mon frère devienne lui-même un grand fan grâce à son colocataire et m'en montre une autre (celle où Lindsey reprend l'ambiance des westnern et où ça finit plus ou moins en violon vs guitare électrique! :D). Maintenant, c'est carrément devenu ma sonnerie de téléphone.

    Comme quoi.

    2
    Dimanche 31 Mai 2015 à 19:22

    En mode répond un mois et demi plus tard.. Mais c'est pas grave puisque maintenant les concours sont finiiiiiiiiiiiiis (et je sais pas si j'ai réussi ou raté xD)

    C'est marrant parce que mon frère lui déteste Lindsey Stirling xD
    Ah oui celle-là c'est Roundtable rival ! ce n'est pas ma préférée mais le concept est bien réalisé. En fait elle voulait faire du streampunk en version américaine donc elle a mélangé ça avec le style western. Ce qui est particulièrement intéressant comme mélange dans la mesure où le steampunk c'est l'Angleterre industrielle, bref rien à voir avec les Etats-Unis (et encore moins le western) 

    Je suis en train de réaliser que la musique elle-même présente cette opposition. Au début, le violon joue un air d'un style assez irlandais, puis vient se confronter à la guitare électrique (très américain donc). Lindsey répète la mélodie de la guitare au violon, et enfin mélange celle-ci avec le côté irlandais, ce qui lui fait remporter le combat. Waah. On pourrait y voir toute une symbolique sur l'acculturation et l'assimilation xD
    (cela dit on pourrait tout aussi bien interpréter ça comme un procédé d'empowerment d'une femme qui gagne contre un mec bourrin en se montrant plus intelligente que lui donc bon)

    (bon ok j'arrête avec mes analyses mais c'est plus fort que moi je sors de concours xD)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :