• Simle

    Simle

     

     

    Je suis repassée par cet endroit que j’avais oublié. Rien n’avait changé, mais il avait une couleur différente. L’herbe était d’un turquoise pâle, la lumière filtrait faiblement.
    Je suis passée à cet endroit pendant des années, si bien que ma perception des choses a été ajustée à sa couleur. J’ai perdu ce passage maintenant. J’ai fini ainsi par changer de référentiel.
    Mais en empruntant à nouveau ce passage, l’autre jour, un basculement s’est produit. J’ai commencé à voir tout ce qui était nouveau, tout ce que je ne connaissais pas à cette époque de ces couleurs anciennes. Rien n’a changé tout autour, mais les couleurs sont différentes. Elles sont familières. Elles ressemblent à un rêve que j’avais.
    Dans cette époque nouvelle je subis la vie ; Il n’a fallu qu’un passage pour le saisir, pour mettre les mots sur cette sensation qui me prenait depuis longtemps.
    Et au même passage les couleurs ont changé, faisant renaître subitement des souvenirs, réapparaître des écrits, des rêves diffus dilués dans la transparence du monde réel. Le passage appliquant sa perception dont s’échappe l’oublié.
    Tandis que le vent froid sème l’irréel.
    Je voudrais être proactive de cette vie brouillée oubliée aux couleurs familières.

      


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :